Le défi créatif 

 

L’étude de la lumière en photographie, peut se faire de plusieurs façons, soit on trouve l’architecture idéale avec les conditions d’éclairement satisfaisant, ou il faut trouver un compromis entre l’architecture possible et construire sa propre vision.

Après avoir murement réfléchit sur l’image idéale pour représenter le "puy de lumière" permettant de mettre en évidence à la fois le rayon et la structure minérale, il ne restait qu’à trouver le décor ou les éléments du décor.

Quelques coups de crayons sur un papier à dessin pour bien mettre les idées en place, est nécessaire avant de partir en chasse des images possibles.

De passage dans la ville du Puy, à coté de la Basilique je suis dans le décor mais pas avec la bonne lumière et je dois prendre la photographie assez rapidement car beaucoup de monde circule dans ce bâtiment.

Je prends donc deux photographies, car je n’ai pas non plus assez de recul pour embrasser toute la pièce sur une seule photographie.

Je suis un inconditionnel du compact, ce qui implique parfois de reconsidérer le mode de prise de vue par rapport au reflex et la possibilité d’utiliser les objectifs inhérent a la prise de vue, soit avec un objectif grand angle, ou un zoom très performant.

Dans mon cas quand je considère que le recul n’est pas suffisant je multiplie les prises de vue dans le but de pouvoir assembler celles-ci afin d’augmenter l’ensemble du panorama.

 

Prise de vue architecture intérieur gauche

f/4,5 V 1/10 s Iso 200 sur exposé de +0,33(pas de flash assez puissant pour déboucher les partie sombres)

 

 

 

 

Prise de vue Architecture intérieur droite

f/4,5 V 0,4s Iso 200 sur exposé de +0,33(pas de flash assez puissant pour déboucher les parties sombres)

 

1-Equilibre lumière et contraste

 Chargement dans camera Raw c’est une étape qui permet de comparer les deux photographies a assembler et de vérifier l’équilibre d’éclairage avant l’application d’assemblage avec Photomerge ou un autre logiciel d’assemblage.…..

2-Assemblage

 

 

3- Assemblage des deux photographies -

Chargement avec Photomerge de Photoshop…..

   

   

 

  - Cadrage et nettoyage de la photographie et redimensionnement - 

 

4-Noir et Blanc

Pourquoi Noir et Blanc?

J’ai commencé mon apprentissage photographique en noir et blanc et pendant un certain nombre d’année j’ai photographié en Noir et blanc, j’ai aussi appris à voir en noir et blanc.

Avec l’avènement de la couleur, je n’ai pas changé de vision photographique et aujourd’hui je continu a voir mes photographies en noir et blanc bien avant la couleur.

Le noir et blanc, c’est l’ossature de l’image d’une part, la lumière et les ténèbres. Suivant l’intensité entre le visible et l’invisible je peux jouer sur l’émotion entre joie et douleur, entre gaité et tristesse.

Avec la couleur le plus souvent, c’est qu’elle prend le pas sur l’émotion visuelle, la belle couleur qui cache l’essentiel du sujet ou qui fait dériver le message photographique, alors que le photographe souligne dans son interprétation, de la différence entre le noir et blanc, soit en opposition soit en le déclinant avec toute la gamme de gris.

 Les contraintes d’un tel choix, c’est de ne pas se laisser aller à la facilité.

Le cadrage doit être le plus rigoureux ; dans un premier temps capturer l’attention du spectateur sur le sujet principal, le puy de lumière, puis au fur et a mesure que l’œil parcourt la photographie faire découvrir la forme et la structure des matériaux qui sont éclairés par la réflexion de cette lumière. Il doit exister un équilibre entre le noir le blanc et les nuances de gris intermédiaires.

  Le passage de la couleur au noir et blanc, j’ai utilisé la commande (Courbe de transfert de dégradé) cette commande se justifie par un recherche d’équilibre entre la lumière entrante par la porte et l’ouverture supérieure par rapport au reste de la pièce.

Il n’y a pas ici de subtilité de couleur justifiant l’emploi de la commande Noir et Blanc (emploi des filtres couleurs)

 

 

 - Passage en N/B -

 

5-Les secrets des CALQUES

C’est la possibilité de diviser la composition graphique en plusieurs calques, et qui donne de la puissance créatrice avec les logiciels de retouche.

 Le concept des calques est apparu dans les années 1920 dans les studios d’animation afin d’optimiser la production des dessins animés.

Les dessinateurs travaillaient sur des celluloïds transparents qui étaient empilés avec les celluloïds des décors pour former l’image finale.

Nous allons donc pouvoir isoler chaque élément de décors sur son calque afin de pouvoir régler sa forme et sa visibilité par rapport à l’image de base « l’architecture intérieur »

 -Masquage et mise en situation lumière «  Calque fond architecture »

 Au dessus du calque architecture nous disposons un calque pour fermer la porte du fond par application d’un rectangle de couleur gris et avec le pinceau de même couleur nous débordons sur les dalles les plus claires.

Un autre calque au dessus reçoit un dégradé de Noir partant de la gauche vers la droite afin d’uniformiser le fond fermé sauf la lucarne supérieure.

 

 

 

 

- Ensuite aplatissement des calques

 

 

 

- Uniformiser le fond de la pièce -

6-Mise en places des taches de lumière

-Ajout du rayon puy de lumière « Calque rayon de lumière »

-Ajout de la tache de lumière « Calque tache de lumière »

Le travail sur ces deux calques de lumière est le suivant : réglage de l’opacité et ajout de flux gaussien pour alléger le rayon et la tache.

  

 

 

 

7-Equilibre entre les différents calques« Calque équilibre lumière  »

Nous utiliserons un calque de gris a 50% en mode incrustation et avec le pinceau de dureté 0 couleur noir ou blanc avec 15% opacité et 75% flux nous allons assombrir ou éclaircir.

Je préfère ce mode de contrôle a celui des outils < éclaircir ou assombrir> 

 

  

Ajout de grain photographique. « Calque grain photographique »

 

Un calque soit Noir ou gris en mode incrustation ou différence avec ajout de bruit, permettra de mettre un léger grain sur cette photographie.

8-Image finale

 

9- Ajouter cadre Blanc filet noir -

 

 

Appareil photographique compact 10 Mpixels

Logiciel Photoshop CS3

Tablette graphique Wacom